Formation en ligne: 5 tendances pour 2018

La formation en ligne est en pleine effervescence! Passant de cours basés simplement sur le texte à une industrie axée sur l’interactivité et l’engagement des apprenants, le marché de la formation en ligne devrait dépasser les 240 milliards de dollars d’ici 2023. Dans cette optique, voici quelques tendances qui marqueront selon nous 2018.

Un apprentissage mobile réellement efficace

Le téléphone intelligent fait partie du quotidien de plus de la moitié de l’humanité, et cet objet fétiche de notre époque a évolué à la vitesse de l’éclair au cours des dernières années.

Plus puissant (en rapidité, en capacité de stockage et en mémoire) et plus ergonomique (écrans tactiles plus grands, meilleure résolution, etc.), cet ordinateur personnel qui cumule les fonctions représente désormais un support de choix pour suivre une formation plus élaborée.

Néanmoins, étant parfaitement adapté au microapprentissage – apprentissage sous forme de brèves séances informatives vidéo, mais aussi de quiz, d’infographies et de jeux courts, etc. – l’apprentissage mobile devrait continuer à privilégier cette approche.

À suivre :

  • Du contenu conçu spécifiquement pour l’apprentissage mobile.
  • Des logiciels de création de contenu offrant davantage d’options pour l’apprentissage mobile.
  • Du contenu de plus en plus diversifié.

Réalité virtuelle et augmentée plus abordables

Relevant il n’y a pas si longtemps de la science-fiction, la réalité virtuelle et augmentée fait désormais partie de l’arsenal auquel recourent plusieurs secteurs de pointe pour former leurs travailleurs.

Alors que l’équipement requis pour ces technologies (lunettes, casques, gants) deviendra plus abordable, davantage d’entreprises sont susceptibles de la considérer pour la formation.

L’environnement virtuel se prêtant bien à l’intégration d’éléments ludiques, on s’attend aussi à un essor de ce côté.

À suivre :

  • Prisée pour la formation dans des secteurs de pointe, la réalité virtuelle et augmentée devrait s’adapter à des secteurs de plus en plus diversifiés, où néanmoins l’expérience, l’exposition à des mises en situation et la prise rapide de décisions s’avèrent cruciales.
  • Avec ce décloisonnement, les outils de formation utilisant cette technologie devraient se diversifier, se raffiner et devenir plus ludiques lorsque cela s’y prête.

La vidéo en mode interactif

La popularité de la vidéo en ligne poursuit sa croissance phénoménale; si bien que ce média devrait générer 80 % du trafic sur le Web d’ici la fin de l’année.

Dans le milieu de la formation en ligne, les possibilités interactives de la vidéo se déploient, que ce soit à travers des scénarios captivants qui présentent des mises en situation assorties de questions, des capsules qui incitent à l’action ou encore des exercices intégrant des composantes du jeu.

L’usage généralisé du téléphone intelligent et des réseaux sociaux a aussi permis l’émergence de nouveaux modes de transmission de connaissance par la vidéo, une tendance qui ne peut aller qu’en s’accentuant. On pense, par exemple, aux vidéos explicatives sur le fonctionnement d’une machine qui s’activent sur tout appareil mobile dans la zone d’un signal Wi-Fi connecté à cette machine.

À suivre :

  • Recherche d’une présentation des contenus vidéo toujours plus efficace dans une optique d’apprentissage : des vidéos plus courtes, toujours plus captivantes, mieux intégrées à l’ensemble de la formation, des approches basées sur la recherche scientifique, etc.
  • Conception d’outils complémentaires qui mettent en valeur les possibilités interactives de la vidéo.

Formation personnalisée high tech : l’apprentissage adaptatif

Grâce aux avancées de l’intelligence artificielle, à la recherche sur les hypermédias adaptatifs et à l’essor des mégadonnées, la formation personnalisée passe en deuxième vitesse avec l’apprentissage adaptatif.

Alors que la formation personnalisée « de première génération » visait principalement à déterminer ce que l’apprenant devait apprendre, l’apprentissage adaptatif aide ce dernier à atteindre ses objectifs en canalisant ses efforts sur les sujets pour lesquels il présente des faiblesses, en adaptant le contenu en conséquence.

À suivre :

  • Conception de tests plus sophistiqués afin de cerner de façon optimale le profil et les besoins des apprenants.
  • Mise au point de méthodes d’analyses de données de plus en plus poussées pour produire des évaluations en phase avec ce type de formation.

La fin de la « mort par PowerPoint »?!

C’est du moins à espérer…

Puisque pour être efficace, une formation en ligne doit au minimum être conçue selon une approche pédagogique éprouvée et susciter l’engagement de l’apprenant.

Dans ce dernier cas, certains ingrédients sont déterminants, notamment le fait qu’un support soit interactif, qu’il favorise l’échange formateur-apprenants et apprenants-apprenants, qu’il lie plusieurs plateformes en bonifiant les forces de chacune, qu’il soit attrayant, ou encore qu’il offre un enseignement personnalisé.

En cette ère où nous sommes tous connectés à nos appareils hypersophistiqués, où la réalité virtuelle et la ludification sont en train de révolutionner la formation en ligne, créer des diapos ennuyeuses dans PowerPoint ne tient définitivement plus la route comme support d’apprentissage.

Flash en HTML5

Apprenez-en plus
Catherine Meilleur

Auteure:
Catherine Meilleur

Rédactrice de contenu créatif @KnowledgeOne. Poseuse de questions. Entêtée hyperflexible. Yogi contemplative.

2018-01-17T13:08:36+00:00 2018/01/11|Articles, Catherine Meilleur|

Écrivez un commentaire