Où en sont les Québécois dans leur usage du numérique? C’est la question à laquelle tente de répondre chaque année le CEFRIO avec sa fameuse enquête NETendance. Tirés de sa dernière édition*, voici quelques chiffres parlants sur les régions administratives de la Belle province.

* Les données ont été collectées en 2018.

Un Québec connecté

Pour l’ensemble des régions, 91 % des adultes disposent d’une connexion Internet résidentielle avec un fournisseur en télécommunications. La région de Laval est en tête de peloton avec 96 points. Concernant la connexion à partir d’un appareil mobile, c’est la Côte-Nord qui affiche la hausse la plus importante en un an (de 8 %), suivie de la Gaspésie-Îles-de-la Madeleine et de l’Abitibi-Témiscamingue, qui ont toutes deux connu une hausse de 5 %. La Montérégie est la seule région à avoir reculé sur ce plan, avec une baisse de 1 %.

Majoritairement Internautes au moins une fois semaine

Seul le Bas-Saint-Laurent est sous la barre des 90 % pour ce qui est d’un usage de l’Internet à raison d’au moins une fois par semaine. En moyenne, 92 % des adultes québécois ont intégré cette habitude, une hausse de 3 % depuis l’enquête précédente, de 2017. Laval et l’Outaouais précèdent les autres régions avec leurs 95 points respectifs, suivies de près par la région de Québec, qui affiche un point de moins.

Le téléphone intelligent : un bond de 10 % bien réparti

Au Québec, trois adultes sur quatre (76 %) possèdent un téléphone intelligent, alors que c’était deux sur trois (66 %) en 2017. Cette hausse est assez bien répartie dans une majorité de régions, mais certaines se détachent : notamment celles de l’Estrie et de Laval, qui ont connu des hausses de 17 % et 15 % respectivement, Laval menant le bal avec 84 %. Trois régions sont en baisse : Montréal (74 %), la Gaspésie-Îles-de-la Madeleine (68 %) et le Bas-Saint-Laurent (66 %).

La tablette : surprenante Côte-Nord!

Plus de la moitié des adultes québécois (55 %) ont une tablette électronique; une popularité semblable à celle notée en 2017 (53 %). C’est toutefois sur la Côte-Nord que sa popularité est à son maximum, alors que 62 % des Nord-Côtiers l’utilisent, talonnés par les Lavallois, à 61 %. Si les Nord-Côtiers ont fait le bond le plus important en un an (+ 12 %), les habitants de la Gaspésie-Îles-de-la Madeleine se sont aussi démarqués, avec une hausse de 10 %.

Source : NETendances 2018 – Portrait numérique des régions administratives du Québec

Flash en HTML5

Apprenez-en plus
Catherine Meilleur

Auteure:
Catherine Meilleur

Rédactrice de contenu créatif @KnowledgeOne. Poseuse de questions. Entêtée hyperflexible. Yogi contemplative.