Savez-vous ce qui distingue l’apprenant adulte? Avez-vous une idée des principes à suivre pour concevoir une formation en ligne adaptée aux adultes? Savez-vous vraiment en quoi consistent l’apprentissage informel et l’autoformation? Testez vos connaissances en répondant aux cinq questions suivantes.

1. Vrai ou faux? On retrouvait déjà chez les philosophes de la Grèce antique un questionnement relatif à l’éducation après la « jeunesse ».

RÉPONSE

VRAI

Toutefois, ce n’est que durant la première moitié du 19e siècle qu’est apparu un terme pour parler de la pratique de l’éducation des adultes, l’« andragogie ». Introduit par le pédagogue allemand Alexander Kapp et se traduisant par « guider l’homme », ce terme ne fait plus l’unanimité aujourd’hui puisqu’il revoyait bel et bien à l’être humain de sexe masculin. Certains lui préfèrent donc les expressions éducation, formation ou apprentissage « aux adultes ». Même si cela peut paraître contestable, l’expression « pédagogie des adultes » est aussi d’usage.

Une première théorie de l’éducation des adultes, celle de Malcom Knowles, verra le jour un siècle plus tard. Knowles reprendra alors le terme de Kapp et le fait connaître, jugeant primordial qu’on identifie de manière distincte l’apprentissage des adultes de celui des enfants.

Pour en savoir plus : L’adulte : un apprenant distinct

2. Le modèle de Knowles comporte 5 postulats sur les caractéristiques de l’apprenant adulte desquels découlent 4 principes à considérer dans toute formation qui lui est destinée. Lequel des principes suivants est incorrect?

A) L’adulte doit être impliqué dans son apprentissage.

B) Les activités d’apprentissage doivent être fondées sur l’expérience et le droit à l’erreur.

C) Les connaissances et compétences enseignées doivent être liées à la vie professionnelle ou personnelle de l’adulte et avoir un impact tangible à court terme sur celle-ci.

D) L’apprentissage doit être axé sur un contenu à mémoriser plutôt que sur la résolution de problèmes.

RÉPONSE

D.

C’est le contraire, l’apprentissage doit être axé sur la résolution de problèmes plutôt que sur un contenu à mémoriser.

Notons que les 5 postulats du modèle de Knowles sur les caractéristiques de l’apprenant adulte sont :

  1. Le concept de soi
  2. L’expérience de l’apprenant adulte
  3. La volonté d’apprendre
  4. L’orientation de l’apprentissage
  5. La motivation à apprendre

Pour en savoir plus : L’adulte : un apprenant distinct

3. Laquelle ou lesquelles des affirmations suivantes est/sont exacte(s) en ce qui concerne l’apprentissage informel?

A) La notion qui ressort le plus souvent lorsqu’il est question d’apprentissage informel est celle de l’expérience ou de l’expérience « autoformatrice ».

B) Cet apprentissage est particulièrement adapté aux besoins du marché du travail d’aujourd’hui et de demain.

C) Parmi ses avantages, on note qu’il est souple, qu’il répond mieux à des besoins spécifiques et qu’il permet d’acquérir des connaissances rapidement.

D) Sa principale faiblesse est que, bien qu’omniprésent, il est paradoxalement « invisible », puisqu’extérieur aux structures éducatives institutionnelles.

E) Une autre de ses faiblesses est qu’il ne peut être servi par l’apprentissage en ligne.

RÉPONSE

A, B, C et D 

Les outils de la formation en ligne, qui sont conçus le plus souvent pour l’apprentissage formel, peuvent fournir à l’apprentissage informel un cadre qui lui permette d’émerger. Une entreprise peut recourir aux outils de la formation en ligne pour promouvoir sa culture d’organisation apprenante notamment en démystifiant l’apprentissage informel auprès de ses employés, en leur montrant qu’elle est favorable à ce qu’ils y consacrent du temps au travail, et en leur présentant les ressources et initiatives qu’elle propose en ce sens. En ce sens, l’apprentissage en ligne peut devenir un outil de choix pour rendre plus visible l’apprentissage informel et ainsi contrer sa principale faiblesse.

Pour en savoir plus :

4. Sélectionnez le bon terme pour compléter chacun des conseils suivants pour une formation en ligne adaptée aux adultes.

Termes : le rôle du formateur, la présence sociale en ligne, un certain contrôle, la qualité 

A) Donner le choix : L’apprenant aime avoir ________ sur son parcours d’apprentissage. Vous pouvez lui permettre de choisir l’ordre dans lequel il pourra compléter les modules ou les leçons.

B) Agir sur les facteurs extrinsèques : Les facteurs extrinsèques revêtent un grand intérêt pour la conception de formation en ligne puisqu’il nous est possible d’agir directement sur eux. Parmi ceux qui ressortent comme étant les plus importants, on compte le processus d’enseignement et d’apprentissage, ________ et l’environnement de la formation en ligne.

C) Favoriser ________ : L’interaction qu’un individu a avec son environnement social influence fortement son apprentissage. Et ça ne vaut pas que pour les enfants!

D) Miser sur ________ : C’est vrai pour le contenu comme pour la présentation de la formation, et c’est un point sur lequel nous ne pouvons trop insister. Que ce soit dans le choix de la palette de couleurs ou dans l’attrait visuel du graphisme, de la vidéo animée ou du scénario filmé, le visuel doit être réfléchi et réalisé avec soin.

RÉPONSE

Les affirmations correctes complètes sont les suivantes :

A) Donner le choix : L’apprenant aime avoir un certain contrôle sur son parcours d’apprentissage. Vous pouvez lui permettre de choisir l’ordre dans lequel il pourra compléter les modules ou les leçons.

B) Agir sur les facteurs extrinsèques : Les facteurs extrinsèques revêtent un grand intérêt pour la conception de formation en ligne puisqu’il nous est possible d’agir directement sur eux. Parmi ceux qui ressortent comme étant les plus importants, on compte le processus d’enseignement et d’apprentissage, le rôle du formateur et l’environnement de la formation en ligne.

C) Favoriser la présence sociale en ligne: L’interaction qu’un individu a avec son environnement social influence fortement son apprentissage. Et ça ne vaut pas que pour les enfants!

D) Miser sur la qualité: C’est vrai pour le contenu comme pour la présentation de la formation, et c’est un point sur lequel nous ne pouvons trop insister. Que ce soit dans le choix de la palette de couleurs ou dans l’attrait visuel du graphisme, de la vidéo animée ou du scénario filmé, le visuel doit être réfléchi et réalisé avec soin.

Pour en savoir plus : 12 conseils pour une formation en ligne adaptée aux adultes

5. Laquelle des affirmations suivantes concernant l’autoformation est incorrecte?

A) Se cultiver en solitaire dans ses temps libres représente toujours une démarche d’autoformation.

B) Les chercheurs s’accordent pour dire que l’autoformation est une approche qui amène un contrôle accru de la personne sur son apprentissage ainsi que sur un nombre varié d’étapes et de composantes de son apprentissage.

C) L’autoformation se distingue de l’individualisation en éducation, de l’apprentissage par l’expérience et de l’apprentissage à distance.

D) Au fil du temps, les notions d’autonomie, de responsabilisation et de projet ont été reconnues comme des notions phares de la démarche autoformatrice.

RÉPONSE

A.

Se cultiver en solitaire dans ses temps libres, ce n’est pas forcément de l’autoformation, pas plus que de s’adonner à une recherche d’information sur le Web!

Notons que l’émergence du concept d’autoformation est étroitement liée à la reconnaissance de l’adulte comme apprenant distinct et au développement de l’andragogie. Malgré la cacophonie terminologique et conceptuelle ayant découlé de la diversité des courants théoriques de l’autoformation, ces différentes visions ont permis d’en faire ressortir ses multiples potentialités. Ainsi, l’autoformation est devenue non seulement un outil pouvant permettre le développement de soi, mais aussi une démarche d’apprentissage pouvant inclure et bénéficier d’un rapport à l’autre ou encore une approche pouvant trouver sa pertinence en contexte scolaire.

Pour en savoir plus :

Nos articles pour faciliter votre transition vers l’apprentissage en ligne

En savoir plus
Catherine Meilleur

Auteure:
Catherine Meilleur

Rédactrice de contenu créatif @KnowledgeOne. Poseuse de questions. Entêtée hyperflexible. Yogi contemplative

Catherine Meilleur possède plus de 15 ans d’expérience en recherche et en rédaction. Ayant travaillé comme journaliste, vulgarisatrice scientifique et conceptrice pédagogique, elle s’intéresse à tout ce qui touche l’apprentissage : de la psychopédagogie aux neurosciences, en passant par les dernières innovations qui peuvent servir les apprenants, telles que la réalité virtuelle et augmentée. Elle se passionne aussi pour les questions liées à l’avenir de l’éducation à l’heure où se pointe une véritable révolution, propulsée par le numérique et l’intelligence artificielle.