Dans le cadre de son projet Environnements pédagogiques novateurs, l’OCDE a dégagé sept principes à intégrer dans tout environnement d’apprentissage afin qu’il soit réellement efficace et adapté aux besoins des apprenants du 21e siècle. Si chacun de ces principes était déjà connu, la nouveauté sur laquelle insiste l’OCDE est le fait qu’ils doivent tous être présents, puisque c’est dans leur somme que réside leur force.

La formation en ligne étant appelée à prendre de plus en plus de place dans le monde de l’éducation, voici comment cette modalité d’apprentissage peut respecter et même mettre en valeur ces sept principes fondamentaux.

1. Les apprenants au centre

L’environnement d’apprentissage reconnaît que les apprenants sont ses participants essentiels, encourage leur implication active et les aide à comprendre leur activité apprenante.

En apprentissage en ligne :

  • Pour s’assurer de mettre l’apprenant au cœur d’une formation en ligne, il faut surtout éviter qu’e-learning rime avec e-teaching, pour reprendre la terminologie anglophone répandue. C’est-à-dire qu’un cours en ligne ne doit pas reprendre tel quel la formule du cours magistral donné en classe traditionnelle. Si le cours en ligne comporte un exposé de l’enseignant ou d’un autre intervenant, celui-ci doit être pensé et présenté pour le format « en ligne », soit morcelé en segments plus courts pouvant être accompagnés de présentations sur un tableau interactif, et entrecoupé par exemple d’exercices pédagogiques sous forme de microapprentissage, de discussions ou d’autres types d’échanges enseignant-apprenants ou apprenants-apprenants. Bref, il est essentiel de tenir compte du contexte particulier de l’environnement en ligne où l’apprenant se retrouve seul face à son écran, et d’exploiter les possibilités du numérique pour qu’il se sente interpelé, accompagné et motivé tout au long de la formation.
  • L’apprentissage personnalisé est bien entendu une forme d’apprentissage centrée sur l’apprenant et sa version la plus high-tech est assurément l’apprentissage adaptatif « intelligent ». Ce type de formation rendu possible par l’intelligence artificielle demande toutefois à être raffiné et n’est toujours pas accessible au plus grand nombre. Même lorsqu’il deviendra plus performant et accessible, l’intervention humaine de l’enseignant ou du formateur — un rôle en définition dans l’environnement en ligne — devrait demeurer essentielle. Ces derniers pourront alors se concentrer sur les aspects humains, plus complexes, de leur travail auprès des apprenants.

En complément :

Formation en ligne : inspirer confiance aux apprenants

12 conseils pour une formation en ligne adaptée aux adultes

Apprentissage en ligne : concevoir des exercices qui atteignent leur but!

Créer des formations en ligne inclusives : suivez le guide!

Apprentissage en ligne : doser la charge de travail en 3 stratégies

Apprentissage personnalisé nouvelle génération

Apprentissage adaptatif intelligent : à chacun sa formation!

3 bénéfices de l’apprentissage adaptatif intelligent pour l’apprenant

4 raisons d’opter pour le microapprentissage

Le coach, le tuteur et le mentor : distinctions et faits surprenants!

2. La nature sociale de l’apprentissage

L’environnement d’apprentissage se fonde sur la nature sociale de l’apprentissage et encourage activement l’apprentissage coopératif bien organisé.

En apprentissage en ligne :

  • On parle depuis quelques années déjà d’« apprentissage social en ligne », une forme d’apprentissage dont la source se trouve à la fois dans les apprentissages collaboratifs, les apprentissages informels et les formes d’apprentissage relevant de l’apprentissage en ligne. Les outils du Web 2.0 qui peuvent être intégrés en formation en ligne renouvellent en effet les possibilités de collaborations et d’interactions à distance. Ils peuvent aussi être utilisés pour favoriser l’émergence d’un sentiment d’appartenance, un facteur déterminant dans l’apprentissage. Il importe donc de bien planifier l’intégration d’activités et de projets entre paires — discussions, travaux d’équipe, études de cas, etc. — qui tirent profit des outils du numérique.
  • Pour qu’une dynamique de sociabilité s’installe, la communication enseignant-apprenants et apprenants-apprenants doit être optimale. Cela implique, entre autres, de choisir parmi les outils de communication compatibles avec la formation en ligne ceux qui conviennent le mieux à chaque type d’échange. Il est par ailleurs souhaitable de proposer aux apprenants plusieurs plateformes de communication.
  • L’enseignant ou le formateur doit assurer un contact régulier avec les apprenants, en plus de faciliter et d’encourager la communication entre ces derniers. La fréquence et la qualité de la présence de l’enseignant ou du formateur dans le contexte particulier de la formation en ligne jouerait un rôle dans l’émergence d’un esprit de groupe, comme le souligne Denis Cristol dans son ouvrage « Former, se former et apprendre à l’ère numérique – le social learning » : « La représentation d’un autre, distant de soi, dans un environnement sans partage de repères spatio-temporels, produit des écarts de sens, car la scène de l’interaction a disparu. […] Dans ces conditions, le formateur doit être attentif aux types d’interactions et à l’installation d’une sociabilité. Le formateur doit établir une présence qui se décline, selon Jézégou (Cristol et al., 2013) en présence sociocognitive, socio-affective et pédagogique. Plus cette présence est élevée, plus elle faciliterait la création d’une communauté d’apprentissage. »

En complément :

Formation en ligne : des outils de communication pour plus d’engagement!

5 moyens pour une communication optimale en formation en ligne

La dimension sociale en formation en ligne

Apprentissage en ligne : 6 types d’interactions en jeu

Mes étudiants ne participent pas au forum… pourquoi?

7 points clés sur l’apprentissage informel

3. Les émotions font partie de l’apprentissage

Les professionnels de la communauté d’apprentissage sont très conscients des motivations des apprenants et du rôle déterminant des émotions dans les résultats.

En apprentissage en ligne :

  • Soulignons que pour l’OCDE, les émotions et la motivation sont les premiers piliers de l’apprentissage. Contrairement à ce qu’on peut penser, le contexte virtuel de la formation en ligne n’est pas forcément un frein à l’éclosion d’émotions. Certains de ses outils peuvent même, au contraire, encourager la manifestation d’émotions positives de l’apprentissage. C’est le cas des outils qui permettent les interactions et la collaboration, mais aussi des mises en situation vidéo pédagogiques présentant des enjeux réalistes dans lesquels les apprenants peuvent se reconnaître. Pour être efficaces toutefois, celles-ci doivent être produites avec un grand professionnalisme (écriture du scénario, jeu des acteurs, mise en scène, etc.). Pour ce qui est de la présence de l’enseignant, du formateur ou de tout autre intervenant, il est souhaitable que celle-ci soit empreinte de chaleur et d’empathie.

En complément :

L’importance des émotions dans l’apprentissage

4 émotions de l’apprentissage

5 moteurs de motivation en formation en ligne

8 clés pour l’engagement en apprentissage

4. Reconnaître les différences individuelles

L’environnement d’apprentissage est très attentif aux particularités individuelles de ses apprenants, notamment sur le plan de leur bagage cognitif.

En apprentissage en ligne :

  • Lorsqu’il sera plus accessible, l’apprentissage adaptatif « intelligent » (voir Apprentissage adaptatif intelligent : à chacun sa formation!) — dont nous avons parlé plus haut — représentera un sérieux atout côté apprentissage en ligne pour ce qui est d’offrir à chaque apprenant un parcours sur mesure. C’est que ce type d’apprentissage, dans sa version la plus sophistiquée, peut adapter en temps réel la présentation, la navigation et le contenu de la formation au profil de l’apprenant, de même qu’à ses préférences et ses performances.
  • Pour que l’environnement technologique qui intervient entre l’enseignant et l’apprenant soit pour tous les apprenants, sans exception, un moteur et non un frein à l’apprentissage, il est essentiel qu’il respecte les principes la conception universelle de l’apprentissage (CUA). La conception universelle, telle que définie par la Convention relative aux droits des personnes handicapées adoptée par l’ONU (Art. 2) est « la conception de produits, d’équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans toute la mesure possible, sans nécessiter ni adaptation ni conception spéciale ». Appliqué à l’apprentissage, la conception universelle vise à maximiser les chances de réussite de chaque apprenant et à réduire les inégalités sur leur parcours. Cette approche, qui se veut flexible — donc qui peut être adaptée, au besoin, à chaque cas particulier -, s’applique à la fois aux objectifs d’apprentissage, aux méthodes et au matériel pédagogique ainsi qu’aux évaluations. Pour des conseils détaillés consultez notre article Créer des formations en ligne inclusives : suivez le guide!.

En complément :

Apprentissage personnalisé nouvelle génération

Apprentissage adaptatif intelligent : à chacun sa formation!

3 bénéfices de l’apprentissage adaptatif intelligent pour l’apprenant

Créer des formations en ligne inclusives : suivez le guide!

Conception universelle – 3 meilleures pratiques pour l’apprentissage

Formation en ligne : Tendances 2019

Choisir les couleurs d’une formation en ligne

5. Tirer tous les apprenants vers le haut

L’environnement d’apprentissage conçoit des programmes qui demandent du travail et sont stimulants pour tous, mais sans excès.

En apprentissage en ligne :

  • Mettons d’abord l’accent sur l’importance d’offrir une formation en ligne stimulante dont le parcours est équilibré et la charge de travail bien dosée. Pour maximiser l’intérêt des apprenants ainsi que leur rétention de l’information, il est indispensable de morceler le contenu et de choisir les approches et outils numériques, non pas de façon aléatoire, mais pour leur pertinence à servir la pédagogie. Par exemple, on réserve la les mises en situation vidéo uniquement pour des sujets dont la complexité et l’importance méritent un tel traitement. Pour éviter d’ennuyer les apprenants, il faut varier : les types d’exercices tout comme les formes d’échanges et de collaboration entre pairs. Quant à la charge de travail, elle doit être bien dosée, ce qui peut exiger de recourir à des stratégies ciblées lorsque le contenu à intégrer en ligne s’avère trop dense. Pour des conseils détaillés, consultez notre articleApprentissage en ligne: doser la charge de travail en 3 stratégies.
  • En cette époque où nous sommes bombardés d’information et de stimulations de toutes sortes, il semble que notre capacité d’attention ait diminué. C’est sans compter que le numérique et la technologie, au sens large, nous ont habitués à des expériences de plus en plus fluides et divertissantes. Il est donc normal que les apprenants d’aujourd’hui aient des attentes élevées vis-à-vis de la formation en ligne. Pas question qu’ils s’y ennuient, et encore moins qu’ils se butent à un environnement qui n’est pas ergonomique. Pour des conseils détaillés, consultez notre article Formation en ligne : inspirer confiance aux apprenants.

En complément :

Apprentissage en ligne: doser la charge de travail en 3 stratégies

Apprentissage en ligne : concevoir des exercices qui atteignent leur but!

4 raisons d’opter pour le microapprentissage

Sommes-nous vraiment doués pour le multitâche?

Humour et apprentissage font-ils bon ménage?

Formation en ligne : inspirer confiance aux apprenants

6. Évaluer l’apprentissage

L’environnement d’apprentissage opère dans la clarté des attentes et déploie des stratégies d’évaluation conformes à celles-ci; il accorde une place privilégiée à l’évaluation formative.

En apprentissage en ligne :

  • Le grand enjeu en ce qui concerne l’évaluation en formation en ligne par rapport à celle en formation présentielle est celui de la tricherie. Soyez toutefois rassuré, même si tout n’est pas parfait — ce qui est aussi le cas en classe traditionnelle — des moyens efficaces sont désormais déployés en formation en ligne pour contrer la malhonnêteté. Pour en savoir plus consultez nos articles Formation en ligne : contrer la tricherie et Formation en ligne : 8 stratégies anti-triche.

En complément :

Évaluer la créativité en apprentissage en ligne

Un modèle holistique d’évaluation des étudiants dans les cours en ligne

Formation en ligne : contrer la tricherie

Formation en ligne : 8 stratégies anti-triche

Pourquoi on triche?

7. Construire des connexions horizontales

L’environnement d’apprentissage encourage fortement la « connexité horizontale » entre domaines de connaissance et disciplines, mais aussi avec la communauté et le monde.

En apprentissage en ligne :

  • À propos de cette « connexité horizontale », l’OCDE précise : « Une caractéristique fondamentale de l’apprentissage est que la construction des structures complexes de connaissance s’effectue par l’organisation hiérarchisée des connaissances élémentaires. Si elle est bien construite, cette organisation permet une compréhension transférable à de nouvelles situations – compétence essentielle au 21e siècle. Il importe également que les apprenants perçoivent des connexions horizontales entre l’environnement d’apprentissage formel et la société au sens large. L’“apprentissage authentique” que cela suscite favorise aussi une compréhension plus en profondeur. »
  • Est-ce nécessaire de rappeler qu’avec l’essor des nouveaux moyens de communication et du Web 2.0 nous sommes « connectés » comme jamais et que dans cette nouvelle réalité, les échanges interpersonnels tout comme le partage de connaissances n’ont plus de frontières. Ainsi, un apprenant qui souhaite avoir une idée de l’application concrète de ses connaissances, que ce soit dans une activité professionnelle ou dans contexte social donné, a accès en quelques clics à diverses ressources en ce sens. Il faut penser à exploiter cette possibilité dans la formation en ligne lorsque c’est pertinent!

En complément :

La dimension sociale en formation en ligne

Révolution numérique : 4 défis pour l’éducation

Le nano-ordinateur : pour tous les budgets et tous les projets!

Source : « Principes fondamentaux pour la conception des environnements d’apprentissage du 21e siècle », Comment apprend-on?, Centre pour la recherche et l’innovation dans l’enseignement, OCDE, 2010.
Catherine Meilleur

Auteure:
Catherine Meilleur

Rédactrice de contenu créatif @KnowledgeOne. Poseuse de questions. Entêtée hyperflexible. Yogi contemplative.

Catherine Meilleur possède plus de 15 ans d’expérience en recherche et en rédaction. Ayant travaillé comme journaliste, vulgarisatrice scientifique et conceptrice pédagogique, elle s’intéresse à tout ce qui touche l’apprentissage : de la psychopédagogie aux neurosciences, en passant par les dernières innovations qui peuvent servir les apprenants, telles que la réalité virtuelle et augmentée. Elle se passionne aussi pour les questions liées à l’avenir de l’éducation à l’heure où se pointe une véritable révolution, propulsée par le numérique et l’intelligence artificielle.